icon facebook icon instagram icon enveloppe icon geolocalisation

L'Humain est notre exigence.

  • Accueil
  • Actualités
  • Les CHRS de La Vie Active représentés lors du Grenelle départemental de lutte contre les violences conjugales
Retour

Les CHRS de La Vie Active représentés lors du Grenelle départemental de lutte contre les violences conjugales

Le mardi 03 septembre 2019 avait lieu au Musée des Beaux-Arts d’Arras le Grenelle départemental de lutte contre les violences conjugales. Fabien Sudry, Préfet du Pas-de-Calais, André Lourdelle, Procureur au TGI d’Arras, ou encore Caroline Matrat, conseillère départementale ont pu s’exprimer sur cette question qui mobilise une attente forte de la société . Claude Picarda, Directeur des CHRS de La Vie Active, a lui aussi été invité à intervenir pour partager son expérience en la matière.

 

A la date du 03 septembre 2019, 101 femmes étaient déjà mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint depuis le début de l’année, dont 2 dans le département du Pas-de-Calais. Un chiffre saisissant, qui semble appeler à une mobilisation générale contre les violences sexistes et sexuelles. Sensibiliser la population, protéger les victimes, identifier et sanctionner les auteurs, éviter la récidive… Désormais, il ne suffit plus de déclaration d’intention, c’est un véritable combat qu’il faut mener pour changer les mentalités et les comportements. Bien sur, ce combat passe par L’éducation dès le plus jeune Age au respect, enjeu fondamental, mais également par la prévention de l’alcoolisme, souvent facteur aggravant.

Claude Picarda était convié à s’exprimer et à partager son expérience lors de deux ateliers sur les thèmes « vers quelles améliorations de la prise en charge des victimes ? » et « judiciaire, social, sanitaire, économique,… comment articuler les professionnels pour protéger les victimes ? ». Il a notamment insisté sur la nécessité de s’organiser en réseau pour partager les bonnes pratiques. Ce travail en commun permet selon lui d’organiser des actions de sensibilisation, de prévention et d’information de plus grande ampleur, plus efficaces, à l’instar du Forum contre les violences sexistes ou de l’action « Je t’a(b)ime » menées par le CHRS de Béthune dans le cadre du réseau d’arrondissement de Béthune dont le sous-préfet lui a confié l’animation. Ses déclarations telles que le zéro sans protection ont suscité l’approbation de l’audience. Espérons qu’elle trouve écho dans les propositions qui seront faites au mois de novembre par le gouvernement, nourries par les travaux des multiples partenaires qui se dérouleront sur le département d’ici la.

 

                        violences conjugales

icon établissements

Par nom, par secteur géographique ou par type d’établissement, utilisez notre moteur de recherche dédié...