icon enveloppe icon geolocalisation

La Vie Active n’a de cesse de répondre aux besoins nouveaux générés par l’évolution de la société.

  • Accueil
  • Actualités
  • La Vie Active organise un colloque sur les « nouvelles formes d’accompagnement pour les personnes avec autisme ou TED ».
Retour

La Vie Active organise un colloque sur les « nouvelles formes d’accompagnement pour les personnes avec autisme ou TED ».

Le 19 octobre, à l’occasion des 20 ans du Pôle Enfance de la Gohelle, l’établissement et La Vie Active ont organisé au Métaphone à Oignies un colloque sur la question des « nouvelles formes d’accompagnement pour les personnes avec autisme ou TED ». Plus de 300 personnes ont assisté aux conférences, tables rondes et ateliers, menés par des experts de renommée internationale.

 

Pour ouvrir cette grande journée d’étude, Alain Duconseil, Président de La Vie Active, a tenu à remercier l’ensemble des participants qui, par leur engagement, font avancer la situation des personnes atteintes d’autisme. Patrick Brunet, Directeur du Pôle Enfance de la Gohelle, est quant à lui revenu sur les transformations des structures et établissements en charge de l’accompagnement des personnes avec autisme ou TED depuis le début des années 2000, en notant l’évolution d’un grand nombre de pratiques d’accompagnement, qui font la part belle notamment à l’inclusion et l’autonomie… Autant de constats et de réflexions qui ont servi de fil-rouge durant toute la journée aux différents intervenants.

 

Une matinée de conférences pour mieux comprendre l’autisme

En premier lieu Hilde de Clerck, directrice du centre de formation Opleidingscentrum Autisme d’Anvers a présenté les ressentis de la personne atteinte d’autisme lors d’une intervention intitulée « L’autisme vu de l’intérieur ». Elle est notamment revenue sur la perception de l’environnement qu’ont les personnes atteintes d’autisme, sur leurs difficultés à tenir compte des éléments du contexte, tout en précisant bien que chaque individu est différent des autres. Ghislain Magerotte, professeur émérite à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’université de Mons, a par la suite proposé un point de vue centré sur les institutions, en revenant sur les parcours de vie des personnes avec autisme et sur l’importance du projet personnalisé. Une perspective poursuivie par Eric Willaye, Directeur général de la Fondation SUSA (Service Universitaire Spécialisé pour personnes avec Autisme), qui s’est attaché à la question de la participation des personnes autistes à la vie communautaire, en faisant remarquer qu’il reste encore beaucoup à faire en termes d’inclusion. Enfin, Josef Schovanec, philosophe voyageur autiste, a conclu cette matinée en expliquant ses attentes et ses engagements concernant le nouveau plan autisme et son impact sur la qualité de vie des personnes concernées.

 

                      colloque autisme  colloque autisme  

                      colloque autisme  colloque autisme

                      colloque autisme  colloque autisme  

 

Des problématiques très concrètes abordées lors d’ateliers

L’après-midi, tous les participants à cette journée ont participé à divers ateliers répartis au sein des différentes salles du Métaphone. Les thèmes portaient sur les « pratiques inclusives », la « promotion du travail », la « fluidité du parcours », les « nouvelles formes d’hébergement », le « soutien du parcours dans le secteur adulte » ou encore les « spécificités perceptives et sensorielles dans l’autisme » et illustraient des expériences menées dans la région par différentes équipes. Autant de sujets sur lesquels tous ont pu débattre et s’enrichir de nouvelles pratiques qui leur permettront d’être à l’avenir force de propositions pour offrir de meilleures conditions de vie aux personnes avec autisme.

 

                      colloque autisme  colloque autisme

                      colloque autisme  colloque autisme

                      colloque autisme  colloque autisme

 

Une table ronde très animée.

Enfin, pour conclure, les participants se sont à nouveau réunis en salle plénière pour assister à une table ronde avec pour sujet de débat « de la souplesse de nouvelles formes d’accompagnement : un défi pour les institutions et les bénéficiaires ». Pour l’occasion, étaient présents sur la scène Sophie Guérin, de l’ARS des Hauts-de-France, Luc Gindrey de la MDPH du Pas-de-Calais, Olivier Masson du Centre Ressources Autismes du Nord-Pas-de-Calais, Christian Mille du CHRU d’Amiens, Agnès Desbiens représentant l’Education Nationale, Karima Mahi représentant les familles et Guillaume Alexandre, Directeur Général de La Vie Active.

En bref, un large aperçu du panorama des institutions impliquées dans l’accompagnement des personnes atteintes d’autisme, et de leurs attentes et convictions pour le futur.

 

                     colloque autisme  colloque autisme

                     colloque autisme  colloque autisme

icon établissements

Par nom, par secteur géographique ou par type d’établissement, utilisez notre moteur de recherche dédié...